.

Les animations de sports pour tous (1€ la séance) voir ici

stages sportifs de carnaval du 12 au 16 févier info ici

samedi 17 février Miss Comines info ici

samedi 17 dimanche 18 février troupe "Histoire sans fil" présente "Qui en voulais à Batmann" info ici

vendredi 23 février MJC les animateurs de radio Libellule vous invite info ici

vendredi 23 février samedi 24 février soirée et souper de la FJA Comines-Warneton info ici

samedi 24 février repas équipage Gauthier & Franky info ici

samedi 24 février repas solidaire à St-Henri Comines info ici

samedi 24 février spectacle improvisé à Saint-Henri info ici

samedi 24 février Gaming Day 2 info ici

vendredi 2 mars repas CDLYS pour voyage de fin d'études info ici

samedi 3 mars fête à St-Henri Houthem info ici

dimanche 4 mars repas Les Gars de La Lys info ici

vendredi 9 mars fête à Saint-Henri Le Bizet info ici

du 10 au 18 mars exposition Adoption de tombes de soldats de la grande guerre info ici

samedi 17 mars repas Espadons Cominois info ici

23-24-25-28-30-31 mars et 1er avril L' infortuné Monsieur Victor info ici

17.2.18

Comines-Warneton - Soirée et souper FJA


Bas-Warneton - Jojo la glace

En sillonnant les rues, il faisait accourir petits et grands, qui n’ont rien oublié de ces moments de bonheur, si l’on en juge aux nombreuses évocations sur le forum «T’es un vrai Cominois si…», quand son nom apparaît.  Plus d'infos ici

14.2.18

Comines- « Le Journal des Avocats » a demandé à Jean-Jacques Vandenbroucke un article sur le projet de la boite de jazz


J’ai organisé mon tout premier concert lorsque j’étais en première candi et, depuis, j’ai dû en organiser plusieurs centaines – je n’étais pas tout seul - , avec toujours le même plaisir du partage et des rencontres mais aussi avec le regret (le complexe ?) de ne pas être musicien moi-même

J’affirme ici que les musiciens de blues et de jazz sont des gens très fréquentables. Ils sont passionnés, globe-trotters infatigables, curieux de tout, et pour la plupart d’entre eux, dotés d’un solide sens de l’humour.

Fin des années quatre-vingts, avec une petite centaine de copains/pines (c’est la dernière fois que je fais usage de l’écriture inclusive, promis !), j’ai mis sur pied un festival de blues qui eut son heure de gloire, le Blues Rock Festival d’Houthem, avec des têtes d’affiche prestigieuses : Robben Ford Dr Feelgood, Rufus Thomas, Otis Grand, Alvin Lee, entre autres !

En 1997, nous avons décidé de mettre fin à cette belle aventure.



Les financements devenaient plus compliqués ; les cigarettiers jusque là fort généreux ne pouvaient plus sponsoriser les événements musicaux.

Bref, notre comité ne voulait pas connaître le déshonneur d’une déconfiture de l’ASBL.

Il est vrai que nous étions entretemps devenus des notables de province bien installés (on ne disait pas encore « bobos » à l’époque ...) et qu’il eût été hautement préjudiciable à notre (bonne) réputation de ne pas honorer nos créanciers.

Avec les quelques sous qui lui restaient, notre ASBL continua à organiser bon an mal an des concerts « juste pour nous faire plaisir ».

Bj Scott (elle ne sévissait pas encore dans une infâme émission de télé crochet), El Fish, Big Dave, Dany Klein, Arno, Memo Gonsales, Gatemouth Brown, The Yardbirds ( !), … ont notamment fait la joie des retrouvailles annuelles des bénévoles de la glorieuse époque du Bues Rock Festival.

En 2012, nous décidons de reprendre des activités musicales plus resserrées, au rythme d’un concert par mois.

Notre association modifie sa raison sociale ; elle devient « ASBL OPEN MUSIC » et a pour ambition d’inviter régulièrement des musiciens de jazz.

Du jazz, au sens large, « open music ».
Nous pensons en effet que de Louis Amstrong à Eric Truffaz (ou Ambrose Akinmusire ou Ibrahim Malouf ou Avishai Cohen…, pour ne prendre que des trompettistes d’aujourd’hui), il y a toutes sortes de rythmes et de notes bleues, il y a tant de chants, de vibrations, tant de swing, de groove, de cool attitude(s), de bebop, de hardbop, de jazz-rock, de free, d’électro, tant de chagrins et de joie exprimés, d’exaltations et d’extases, qu’il serait dommage de nous en priver et de nous cantonner à un seul format de jazz.


C’est un lieu commun – et je l’assume – que de rappeler que le jazz est avant tout la musique de la liberté, de l’impro, de la révolution toujours à faire, la bande-son de toutes les libérations.

Non, le jazz ce n’est pas seulement de la (très bonne) musique, c’est aussi une manière de penser et de vivre

A ce jour, nous avons organisé une soixantaine de concerts dans différentes salles de l’entité cominoise.

Notre public est non seulement très réceptif mais aussi très fidèle (en moyenne 100 personnes par concert, ce qui constitue, en jazz/club, un record d’affluence en Fédération Wallonie-Bruxelles).


Je vous concède bien volontiers que ce que je vous ai narré de la vie d’une association « organisatrice de concerts de jazz et de blues et autres bonnes musiques » n’a rien de bien original.

Sachez cependant qu’à côté de l’ASBL OPEN MUSIC, nous avons lancé récemment une société coopérative pour acquérir un immeuble sur la Grand’place de COMINES (B) et l’aménager en véritable club de jazz.

En quelques mois, nous avons réuni près de 500.000 euros (les copains et les copines, voir supra …) ; le permis de construire a été obtenu et les travaux commencent « incessamment sous peu » pour transformer une ancienne boîte de nuit en club de jazz (pour une jauge de 150 personnes) avec scène, piano à queue, une mezzanine « horeca », un espace livres/cd’s, un studio pour les musiciens au 2e étage, le tout dans un décor postindustriel et sympa à Comines, entre Vlaanderen et la métropole lilloise.

Je ne peux pas m’empêcher ici de vous recommander la lecture de « Monk » (Laurent De Wilde), qui nous entretient notamment de l’impérieuse nécessité de maintenir la tradition des clubs de jazz.

« Quand on est musicien, il y a beaucoup de choses que l’on n’apprend que sur scène (…). Le piano du club peut être affreusement faux sur une octave, il faut aller chercher ailleurs sur le clavier une expression satisfaisante (…).
Un mauvais dîner absorbé à la hâte affecte l’humeur du trompettiste qui saute une ligne dans l’énoncé du thème.
Le batteur, détourné un instant de son jeu par le sourire d’une fille, perd un temps et se met à l’envers (…)
(…) Quand on est un jeune musicien, avec des idées précises et nouvelles sur le jazz, il est impératif de trouver un club où il sera possible de jouer régulièrement et qui servira de laboratoire (…)
Voilà pourquoi les clubs de jazz ont joué un rôle tellement important dans le développement de cette musique et pourquoi il me semble préférable d’aller écouter des musiciens dans ce cadre plutôt qu’en concert où leur prestation perdra un peu de cette spontanéité si essentielle. »(…)
Ce sera le début d’une nouvelle aventure, culturelle, communautaire, un brin utopique … de quelques cinglés qui, à Comines-Warneton, au bout du bout de la Wallonie, se relaieront tous les week-ends pour faire tourner la boîte parce qu’ils pensent encore et toujours que la musique adoucit les mœurs et que le jazz, open music, libère les esprits et encourage les énergies positives.

Avec la volonté de partager leurs valeurs avec le plus grand nombre, et, grâce à cette modeste contribution dans le « Journal des avocats », avec des avocats qui pensent avec Boris Vian que, sans le jazz, la vie serait une erreur …

That’s all, folks !


Jean-Jacques VANDENBROUCKE,
Ancien bâtonnier – Barreau de TOURNAI,



 Comin' Run 20 18 les inscriptions sont déjà ouvertes











d'autres photos ici     

13.2.18

La campagne d'Ecolo Comines-Warneton : « L'avenir avec vous »

les sujets abordés :
Mobilité. Passerelle Pont-Rouge. Abandon A24. RN58. Routes de campagne. Vélo en ville.

Culture,Tourisme, Sports, Éducation permanente et santé. Écoute des citoyens et responsabilisation. Société d'histoire. Analyse musée Plugstreet. Sportivité de masse. Implication associative. Échanges entre les différentes structures. MJC, CLP, MJ Carpe Diem... PEPS.

Économie. Gestion du centre ville. Comment ouvrir la ville. Zonings, industrie, logement, construction, promotion des savoir faire locaux.

Agriculture. Agriculture familiale, proximité, Inciter au maintien des surfaces agricoles. Favoriser les circuits courts. Encourager la production bio.

Enfance, santé, bien être. La pauvreté infantile, Aide individualisée. Encourager les partenariats avec les médecins qui le souhaitent. Sensibiliser aux gestes de premiers secours. Sensibilisation aux problèmes des assuétudes. Maisons de repos. Vie en communauté Indépendance personnes âgées.
Sécurité. Prévention. Marquage au sol. Sécurité des ponts. Cyclistes. Gestion des caméras.
Gouvernante. Sécurité des travailleurs. Organisation du travail. Équipements et vêtements. Visite des ateliers communaux. Accessibilité aux documents.
Aménagement du territoire. Gestion des zonings partage de l'espace. Plate forme bimodale. Nature et enfance. Nature en ville. Zones inondables. Réserve Naturelle. Suivi des dossiers P.C.A Sentier de Gand. Bas-Prés de la Lys.Zones Natura 2000.
Vie citoyenne et politique. Présence aux événements. Contacts avec la presse. Contacts avec les associations. Interventions dans les conseils communaux. Ajout de points. Contacts transfrontaliers. Enquête publiques Études d'incidences. Participation aux commissions Questions parlementaires. Rigueur dans la gestion des points. Question citoyenne.




12.2.18

Comines - Spectacle improvisé Rats de Marée  le 24 février à 20h30 à la salle des fêtes du collège Saint Henri

L'équipe des Rats de Marée est de retour et accueille leurs grands amis de toujours, la CIA, qui nous vient tout droit de Saint-Amand les eaux ! Autant vous dire que ça va être la folie !
On se retrouve donc nombreux le 24 février à 20h30 à la salle des fêtes du collège Saint Henri de Comines (21 rue du Commerce)
Prix : 5€ pour les adultes / 3€ pour les élèves du collège Saint-Henri (sur présentation de la carte étudiant) / 2€ pour les enfants
Tous les bénéfices de la soirée seront reversés au projet des jeunes partant au Pérou pour faire du volontariat dans l'association Casa Generacion qui vient en aide aux enfants dans le besoin
Réservation par mail : manon.nuytten@gmail.com

Une matinée passée en huis clos pour les candidates miss Comines

Une matinée passée en huis clos pour Miss 2018. Un jury a entendu les finalistes pour la finale prévue ce 17 février . A cette occasion, chaque candidates passe une épreuve en séance privée devant le jury.

Comines - Le succès est au rendez-vous pour le pierrot de la Saint-Valentin organisé par le Rotary Club de Comines-Warneton

Le Pierrot de la Saint-Valentin organisé par le Rotary Club de Comines-Warneton au profit des scouts pour la rénovation de leur local , a rassemblé , près de 350 personnes à l'Athénée Royal F. Jacquemin
En photos ici

9.2.18

Saint-Henri Comines - Un repas campagnard pour un orphelinat

Grâce à l’expatriée française Laurence Rouyer, la Cominoise Anaïs Mostaert a découvert la joie et les sourires des orphelins de la «Maison du bonheur».
Quoi de plus étonnant que de voir des jeunes orphelins africains sourire à la vie… À la «Maison du bonheur» à Conakry, capitale de Guinée, des enfants de 9 mois à 16 ans retrouvent la joie de (sur)vivre. Depuis 2016, la charismatique Laurence Rouyer, une expatriée française, accueille trente et un jeunes orphelins. Dans la gestion de l’orphelinat, elle peut compter sur l’aide du beau-frère d’Anaïs Mostaert, régente en mathématiques, à l’école Saint-Henri – Comines. C’est tout naturellement que la jeune enseignante belge a profité de l’occasion pour entrer en contact avec Laurence Rouyer et découvrir l’orphelinat. «J’avais envie depouvoir faire quelque chose de concret et d’utile auprès d’enfants qui doivent faire face à un début de vie difficile, souligne-t-elle. Ces enfants se retrouvent à la rue en raison de la problématique de la malnutrition, du décès des parents suite à l’épidémie Ebola, etc. Je trouve que chaque enfant doit pouvoir vivre dignement!»
À la demande de la directrice de l’orphelinat guinéen, deux tonnes de matériel (produits sanitaires, matériel scolaire, jeux, couvertures, etc.) ont été récoltées dans les classes du secondaire inférieur de Saint-Henri. Pour permettre aux enfants d’également fêter Noël, dans d’autres orphelinats de Conakry, et grâce à Gwendolina Despeghel, une récolte de matériel a été organisée, au sein de l’implantation primaire de Saint-Henri. «Même si les camions peuvent être bloqués à la frontière, nous sommes certains que le matériel arrivera bien sur place; il faut juste être un peu patient…» Anaïs Mostaert avait déjà eu l’occasion de vivre un séjour en Afrique noire dont on ressort rarement indemne. Lors de sa dernière année de régendat à l’école Roi Baudouin de Braine-le-Comte, elle avait fait deux mois de stage à Ouahigouya (deuxième ville du Burkina Faso) «J’avais des classes de 120 élèves. Ils étaient assis à 3 ou 4 sur des bancs prévus pour deux… Tous se rendent compte de la chance d’aller à l’école! En Afrique, on s’habitue à vivre avec pas grand-chose tandis que les personnes font preuve d’une belle humanité et d’un sens de la solidarité en prenant le temps d’écouter, de discuter, de comprendre!»

Pendant les vacances de Pâques, la Cominoise s’envolera pour la Guinée et ira à l’orphelinat: «J’aurai l’occasion de partager mon expérience et donner de mon temps afin de soutenir Laurence Rouyer dans son travail mais aussi pour m’occuper des enfants.»
Un repas campagnard, le 24 février
D’ici là, et pour permettre aux enfants de vivre dans des conditions correctes, comme pouvoir manger tous les jours, aller à l’école, se soigner… le «comité cominois» organise prochainement un repas solidaire. Il est organisé le samedi 24 février, dès 18 h, au réfectoire du collège Saint-Henri à Comines. Au menu: un repas campagnard accompagné de différentes bières belges (12 euros pour les adultes et 6 euros pour les enfants)
Réservation repas: 056 55 79 27 ouregis.mostaert@skynet.be

Édouard DEBELDER - L'Avenir



7.2.18

Mouscron - Lucien n’est plus


Nous avons appris que Lucien était malheureusement décédé ce dimanche d’un malaise cardiaque. Ses funérailles sont prévues ce jeudi, à 11h30, à la Grand-place de Mouscron.
Jocelyne et Lucien ont tenu à Comines pendant plus de 15 ans le café des Cinq Chemins, par la suite le café « Le Tokay » rue de Tourcoing 73 à Mouscron. Le café le Tokay a été fermé pour vente du bâtiment par le propriétaire,occasionnant la cessassions du  bail de la brasserie. 
On voyait le couple plus souvent à Comines lors d 'évènements. A Jocelyne, sa famille et à ses proches nous adressons nos condoléances


Comines - Pierrot de la Saint Valentin du Rotary Club


4.2.18

Comines - 9ème tournoi de mini foot au profit du voyage des classes terminales au collège de la Lys (site Saint Joseph)


Vendredi -
Profs - Elèves : 1-0
Vainqueurs du tournoi les 100% contre les Machines : 4-3   des photos ici
Tournoi jeunes adultes :
1er place l'équipe du Bayern
2ème place les lézards
3ème place la relève bizetoise    des photos ici

3.2.18

Ploegsteert - Historique du pain,.rencontres intergénérationnelles avec les résidents du home le Sacré- Cœur.

 Bien que certains croient que les membres de notre association devraient laisser la place aux jeunes, il faut bien se mettre dans l'esprit que les pensionnés ont du temps à partager pour ce genre d'activité et que les jeunes, eux, sont sur le marché du travail.
Le lundi 22 janvier dernier pour l'école Saint-Henri et le jeudi premier février pour l'école de la Communauté française ont eu lieu les rencontres intergénérationnelles avec les résidents du home le Sacré- Cœur.
Le thème de celles-ci était l'historique du pain.
Première activité proposée : reconnaître les sortes de pain après avoir goûté un morceau de chaque sorte.
Deuxième : parcourir l'historique du pain à travers les siècles et ceci sur la  ligne du temps.
Troisième : retrouver les bienfaits du pain sur notre santé.
Dernière activité : retrouver la signification de certains dictons.
Durant ces deux rencontres, de riches partages ont eu lieu entre les deux générations et les résidents comme les élèves en garderont de bons souvenirs.

Francis Joseph
 D'autres photos ici

Ploegsteert - Last Post - Polices & Pompiers


Le Last Post - Polices & Pompiers de ce vendredi a été rehaussé par la présence de quatre cavaliers du corps des trompettes de la police fédérale.  D'autres photos ici 


Mis à l'honneur: La Police locale, Les Pompiers, Les services de secours de Comines-Warneton ainsi que les Anciens gendarmes.

2.2.18

Travaux sur la N58 à partir du 02/02/2018

La police locale de Comines-Warneton vous informe que la deuxième phase des travaux de réfection de l'asphalte de la N58 commencera ce vendredi 2 février 2018 et ce pour une durée d' 1 mois ½ environ (durée variable en fonction des conditions météorologiques).
Les tronçons en travaux seront :
Entre la sortie Corentje (y comprise) et la frontière linguistique dans le sens vers la Flandre.
Entre la montée « Corentje » (non comprise) et la frontière française dans le sens vers la France
Ces travaux engendreront d'importantes modifications au niveau de la circulation sur l'ensemble du territoire de notre commune.
Premièrement, dans le tronçon compris entre les échangeurs « Capelle » vers « Corentje », les 2 bandes de circulation serviront à la circulation dans les 2 sens et seront dès lors séparées par de la signalisation verticale.
Deuxièmement, dans le tronçon compris entre l'échangeur « Le Touquet » et « la chaussée de la garde de Dieu - JESPO », les 2 bandes de circulation serviront à la circulation dans les 2 sens et seront dès lors séparées par de la signalisation verticale.
Les entrées et sorties « Le Touquet » et « Cœur Joyeux » en direction de la France, seront fermées à la circulation. Des déviations seront mises en place.
Enfin, les sorties « Corenjte » et « Capelle » en direction de la Flandre seront fermées à la circulation. Des déviations seront également mises en place.
Comme pour la première phase des travaux, la ville a insisté auprès des entrepreneurs pour que les 4 bretelles de l'échangeur « Pont Rouge » restent toujours accessibles, sauf durant un seul le week-end où il sera fermé en partie (c'est-à-dire en direction de la France) pour y réaliser les travaux nécessaires à ce niveau.
La police locale rappelle à tous les usagers de respecter scrupuleusement les déviations et de ne pas improviser de demi-tour sauvage sur la RN58. Elle rappelle également que, vu la signalisation en place sur la RN58, le dépassement y est strictement interdit. Des contrôles de police ciblés seront mis en place à ce sujet.
Etant donné qu'il s'agit d'un chantier de travaux et que la circulation sera ramené sur les 2 bandes disponibles, la vitesse doit être adaptée. Initialement prévue et souhaitée par l'entrepreneur à 50km/h sur les 2 secteurs, la ville et la police de Comines-Warneton permettront finalement aux usagers de circuler à 70 km/h sur l'ensemble du chantier, à l'exception des zones de dévoiement où la vitesse sera limitée à 50 km/h, car il s'agit des endroits où le risque d'accident est le plus élevé. Des contrôles permanents et mobiles pourront y être effectués afin de garantir la sécurité de tous les usagers.
La Police locale reste bien évidemment à disposition pour tout complément d'information et compte sur la courtoisie de tout un chacun pour que le chantier puisse se dérouler de la manière la plus optimale.
N.B.
Sur le plan en annexe, la portion en bleu est limitée à 70 Km/h - La portion en vert est limitée à 50 Km/h


1.2.18

Comines- Collège de la Lys site Saint-Joseph tournoi de mini-foot au profit du voyage des classes terminales

Vendredi 2 février, 18.00 rencontre professeurs/élèves
Vendredi 2 février, 18.30 tournoi vétérans
Samedi 3 février, 09.00 tournoi jeunes adultes
Bar et petite restauration
VENEZ NOMBREUX POUR ENCOURAGER TOUTES LES EQUIPES !
Au collège de la Lys, Rue Romaine 40 (salle des sports et réfectoire)


Comines-Warneton - Plus de 150 personnes pour la deuxième édition du prix de l’Entrepreneuriat

Le prix de l’entrepreneuriat de Comines-Warneton a été remis ce mardi soir à la MJC. Lors de cette soirée , quatre prix ont été décernés en présence des membres du jury. Le prix du commerce pour L'Artisan Le Bizet - Chocolats et Dragées. Le prix de l'Entreprise pour Sobecom. Le prix du Créateur pour Sien'nails Sien'nails. Le prix du Public Maxime Dumont Coiffeur.   d'autres photos ici

Comines-Warneton - Présentation des vœux de la Ville , l'ASBL SIDEC et l'Union des Classes Moyennes Mouscron-Comines (UCM)

le Collège met en œuvre de nombreuses initiatives pour soutenir le centre-ville 

Extrait

31.1.18

Pierrot de la Royale Pédale Cycliste Cominoise


Comines -Warneton - Offrir un peu de son temps aux résidents des maisons de retraite, une contribution bien appréciée

Une fois dans l’année, alors qu’ils ont plutôt l’habitude d’être au four et au moulin, les bénévoles peuvent mettre les pieds sous la table.
 Mardi, à la maison de repos « Le Sacré Cœur », s’est tenu un repas pour l’ensemble des bénévoles des sites de Ploegsteert et de Warneton.
L’occasion pour le responsable Roland Vandamme de présenter ses bons vœux à chacun et de les remercier pour les nombreuses heures qu’ils consacrent aux autres.
Il a également eu des remerciements particuliers pour Frédérique Mahieu, assistance sociale pour le CPAS depuis une trentaine d’années. « Elle organise, encourage et aide sans compter les activités des associations, jouant le rôle de tampon. »
Finalement, il a offert un chèque de 300 € au président du CPAS, Frédéric Hallez. Cet argent constitue le bénéfice de la buvette de ce dimanche 28 janvier, à l’occasion de la marche du week-end solidaire.
Plusieurs associations représentées
Ces remerciements sont l’occasion d’une sympathique rencontre : « Une cinquantaine de personnes ont été invitées, poursuit Roland Vandamme. Elles proviennent de diverses associations : sourires pour cheveux blancs, le sacré quartier, les amis de la châtellenie, la Croix-Rouge, la chorale de la Croix-Rouge et la boutique. Ducasses, anniversaires, activités intergénérationnelles, sorties récréatives, thés dansants, Last Post, etc. Nous sommes là pour les résidents. »
L’aide est aussi très concrète : « Tous les trois mois, nous donnons 120 € au CPAS pour acheter du matériel pour les animations. Cette année, nous n’avons pas prévu de gros achats : nous attendons la nouvelle maison de retraite, dont les travaux viennent de commencer. »
M-F Ph
cliquez sur la photo pour l'agrandir   
en photos ici